Debian OpenVZ + LVM

debian

Cette article vous guidera sur une mise en place d’un ensemble de VE déployé sur des volumes logiques de type LVM. Pour rappel, OpenVZ permet à un serveur physique d’exécuter de multiples instances de systèmes d’exploitation isolés, connus sous le nom de serveurs privés virtuels (VPS) ou environnements virtuels (VE). LVM quand à lui, permet la gestion de volume logique ceci permettant de créer des volumes pouvant être redimensionnés à la volée ou bien d’être déplacés à chaud.

Buffer this pageShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPrint this page

Nous disposons d’un serveur fonctionnant sous GNU/Linux (cette article est basé sur du debian 5.0, mais il peut bien entendu être adapté), nous souhaitons créer un sous système.

Installation d’OpenVZ

L’installation d’openvz est des plus simple, il suffit d’installer le paquet du kernel (sous debian). Pour ce faire :

# aptitude install linux-image-openvz-amd64
# reboot (et rebooter sur votre nouveau noyau)

Installation de LVM et création des volumes logiques

# aptitude install lvm2
# pvcreate /dev/sda5 (création de la partition LVM sur la partition 5 du disque)
# vgcreate vg /dev/sda5 (création du groupe VG sur le volume LVM)

La commande pvcreate effectura la création de la partition LVM sur la partition cinq du disque.
La commande vgcreate créera, quand à elle, un groupe nommé “vg” sur cette partition. Ce nom pouvant bien entendu être changé à votre guise.

Ensuite, nous créons le disque pour le sous système.

# lvcreate -n vm -L 5g vg

# mkfs -t ext3 /dev/vg/vm

Notre vm est alors créé et formaté, vous pouvez monter le volume automatique depuis votre fstab, ajouter alors cette ligne :

/dev/mapper/vg-vm      /var/lib/vz/private/vm ext3 defaults 0 0

Il faudrait bien entendu créer le dossier /var/lib/vz/private/vm qui contiendra le futur sous système.

Création du sous système

OpenVZ fonctionne sur un système de template, vous trouverez plus amples informations sur leur wiki. Nous allons donc installer une template déjà créer par l’équipe d’openVZ afin de nous faciliter la vie. Et ainsi générer le sous système à partir de cette dernière.

Récupération de la template :

# cd /var/lib/vz/template/cache/
# wget http://download.openvz.org/template/precreated/debian-5.0-x86_64.tar.gz

Création de la vm :

# vzctl create 10 --ostemplate debian-5.0-x86_64 --config vps.basic --private=/var/lib/vz/private/vm/10

# vzctl set 10 –name vm –save # vzctl set vm –hostname vm.localhost –save # vzctl set vm –ipadd 10.0.0.10 –save

Il ne nous reste plus qu’à démarrer notre nouvel vm :

# vzctl start vm

Nous pouvons prendre la main (récupération du shell de la vm) en tapant cette commande :

# vzctl enter vm

Vous avez pu remarquer que votre connexion à internet ou autre n’est pas disponible depuis le sous système. Pour ce faire il vous faut rediriger le flux sur l’ip de sortie.

# iptables -t nat -A POSTROUTING -s 10.0.0.0/24 -o eth0 -j SNAT --to ip_address

Et c’est tout.

Buffer this pageShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPrint this page

Laisser une réponse

Votre adresse email est et restera confidentielle. Les champs marqués d'une * sont obligatoires.

Tous les articles liés